Le Sénégal sur le qui-vive face à la grippe aviaire

Publié le par Jean Marc

Le Sénégal sur le qui-vive face à la grippe aviaire
  2005-12-28 09:07:37  
 
 

     DAKAR, 27 décembre (XINHUANET) -- Le premier conseiller technique  du ministère sénégalais de l'Elevage, Cheikh Sadibou Fall, a  recommandé à Ziguinchor (454 km au Sud de Dakar) le maintien de la vigilance par rapport à la menace de la grippe aviaire, suite à la découverte de deux foyers de la maladie au Zimbabwe, en début  décembre 2005, a-t-on appris mardi de source officielle. 

     M. Fall a indiqué que le risque potentiel existait valablement  pour l'ensemble des pays, qui reçoivent les oiseaux migrateurs, en expliquant les conséquences de la découverte de ces deux foyers de la grippe aviaire pour un pays comme le Sénégal. 

     Il a souligné la nécessité pour le moment d'établir  l'épidémiologie de ce qui s'est passé au Zimbabwe, pour savoir  d'où est venue la contamination. 

     Sur ce plan, a-t-il dit, il s'agira de voir si "ce sont les  vagues d'oiseaux migrateurs qui passent par l'Océan Indien, qui  sont arrivés à contaminer le Zimbabwe" ou si c'est par "d'autres  sources" que la transmission de la maladie s'est faite.  

     "Il faut garder la vigilance. Je pense que c'est ce qu'il faut  observer", a-t-il poursuivi. 

     Evoquant le cas de la région de Ziguinchor, il a souligné que " toute zone qui reçoit des oiseaux migrateurs est potentiellement  une zone à surveiller".  

     "Ziguinchor doit également être concernée par la mise en place  du dispositif de surveillance épidémiologique au même titre que  les autres sites qu'on a déjà visités (Delta du Saloum, Iles de la Madeleine) etc", a-t-il conclu. Fin  

 

 

Commenter cet article