Attention : C'est le Monde Rural ...avec ces cas cliniques particuliers

Publié le par Jean Marc

Salut à tous,

Pour ce qui est de la Mauritanie, Sachez que la plupart des médecins vétérinaires ont été formés en Russie et en Syrie. Il sont soient arabisans ie toute la formation vétérinaire en arabe ) ou francophones ( plus ceux qui viennent de la syrie ). En plus de ces pays, quelques uns sont formés à l'EISMV ( Ecole Inter - Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar ), en Belgique  ( Faculté de Médecine Vétérinaire de Liège ) ou à Montréal au Canada.

La plus grande partie du stage s'est passée dans la région du Traza avec comme capitale ROSSO, c'est la région frontalière avec le Sénégal et dans la vallée du Fleuve. Vous imaginez déjà les maladies animales liées à l'eau et les mouches.

L'élevage n'est pas inténsif, les peuls sont présent en majorité et les cultures plus importantes qu'ailleurs a cause de la proximité du fleuve sénégal.

Les animaux traités étaient les petits ruminants ( Chèvres et ovins ), les chevaux en majorité et les bovins des éleveurs. Ma plus belle et icroyable image est la visite de l'abattoir et l'abattage des dromadaires.

Je suis entrain de développé les images pour illustrer les cas cliniques.

Chez les petits ruminants, les problèmes les plus recontrés étaient les dytocies,... les chevaux, les maltraitances, les pneumonies, .... les bovins....

Nous avons aussi fait des prélevements d'oiseaux morts pour analyser ( Grippe aviaire ). la proximité de cette region avec le Parc de Djouj au Sénégal l'imposait et la médiatisation de cette maladie.

Passons au Cas Clinique et les description :

Attention, C'est dans le Monde Rurale et Certaines partiques peuvent choquer les connaisseurs ou les vétérinaires soucieux des bonnes pratiques d'école.

Merci et aux articles suivant.

Merci et aux articles suivant.

Merci et aux articles suivant.

 

logoplaneteblogveto_grandformat


Cliquez sur l'image pour accéder aux blogs vétos et d'étudiants vétos francophones!

 

Publié dans Clinique Rurale

Commenter cet article