Collecte d'information sur la grippe aviaire en Afrique 1

Publié le par Jean Marc

Mardi 28 Février 2006
Le niger touché par le virus.

Des tests effectués en laboratoire ont confirmé la présence du virus hautement pathogène de la grippe aviaire au Niger, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé animale lundi.

« Nous avons reçu confirmation de notre laboratoire de recherche à Padoue en Italie que le virus H5N1 a été isolé dans les échantillons qui leur sont parvenus », a indiqué à IRIN Maria Zampaglione, porte-parole de l'OIE.

« Le virus était présent chez des canards domestiques. Il s'agit de deux foyers au Niger, à Magaria tout près de la frontière avec le Nigeria, et à San Barde », a-t-elle ajouté  -
source -

carte foyer:


Lundi 20 Février 2006

fermeture du zoo du Caire pour cause de grippe aviaire

AP | 20.02.06 | 00:00

LE CAIRE (AP) --

Le zoo du Caire en Egypte a été fermé dimanche pour cause de grippe aviaire. Six des 83 volatiles qui y sont morts récemment ont en effet succombé au virus H5N1 de la grippe des oiseaux.

Huit nouveaux cas de grippe ont été diagnostiqués rien que pour la journée de dimanche. Aucun cas humain n'a toutefois été enregistré jusque-là.


Le ministre de l'Agriculture, Amine Ahmed Abaza, a décidé la fermeture du parc zoologique après la mort de canards, de dindes et d'oies de Chine. Par précaution, 563 volatiles pensionnaires du zoo ont été sacrifiés.


Les autorités sont inquiètes par ailleurs de la pratique courante d'élever de la volaille sur les terrasses et les balcons des habitations dans les villes susceptible d'entraîner des contaminations. AP

Vendredi 17 Février 2006

(Mise à jour en continue) Influenza aviaire H5N1 au Nigeria

Résumé d'informations reçues le 6 février 2006 du Docteur Junaidu A. Maina, directeur par intérim du département des services de l'élevage et de lutte contre les fléaux agricoles, ministère fédéral de l'agriculture et du développement rural, Abuja :

Un foyer d'influenza aviaire est apparu à Jaji (Igabi, Etat de Kaduna), dans une exploitation industrielle de poules pondeuses, contenant également quelques autruches et oies.

Date de première confirmation de l'événement : 6 février 2006.

Date du début de l'événement : 10 janvier 2006.

Nombre total d'animaux sensibles dans le foyer : 46 000 (volailles).

Nombre de cas : 42 000.

Nombre de morts : 40 000.

Source du foyer ou origine de l'infection : inconnue ou incertaine.

Mesures de lutte :

A. Appliquées :

- abattage sanitaire ;

- mise en interdit de l’exploitation atteinte ;

- désinfection de l'établissement infecté.

B. Dont l'application est prévue :

- contrôle des déplacements à l'intérieur du pays.

Traitement des animaux atteints : oui (avant confirmation de l'infection les oiseaux ont été traités par le propriétaire au moyen d'un antibiotique à large spectre).

Note du Service de l'information sanitaire de l'OIE : l'influenza aviaire hautement pathogène n'a jamais été constatée auparavant au Nigeria). Une copie des résultats des épreuves diagnostiques reçue le 7 février 2006 du Laboratoire de référence de l'OIE pour l'influenza aviaire et la maladie de Newcastle situé à Padoue (Italie) confirme la présence du virus de l'influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N1.

source OIE.

Voir la position du pays ci-dessous:



INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES DU 09/02/2006:

Fév. 8, 2006 (des nouvelles du CIDRAP) -
Les tests provenant du laboratoire de référence de l'OIE à Padova, Italie, ont confirmé hier la présence du virus H5N1 dans un foyer qui a commencé presque il y a un mois, soit le 10 janvier indique le rapport de l' OIE.
Le virus a été trouvé dans des échantillons prélevés le 16 janvier et provenant d'une ferme de Jaji, dans l'état nordique de Kaduna.
Le ministère italien de santé a indiqué que la contrainte confirmée là est semblable aux contraintes trouvées en Sibérie et en Mongolie en 2005.
L'arrivée de H5N1 au Nigéria réalise une des plus mauvaises craintes des experts, qui ont longtemps averti que la diffusion du virus en l'Afrique pourrait considérablement compliquer des efforts de retenue.

INFORMATIONS MISES A JOUR LE 10/02/06:

Des cas de H5N1 découverts dans deux nouveaux Etats du Nigeria. 

La souche H5N1 de la grippe aviaire a été découverte dans deux Etats supplémentaires du Nigeria.
Des cas ont été confirmés dans deux fermes de l'Etat de Kano et dans une autre dans l'Etat voisin du Plateau, selon Tope Ajakaiye, un porte-parole du ministère.
Au total, trois Etats du Nigeria sont touchés par la grippe aviaire. Mercredi le premier cas recensé en Afrique avait été signalé dans l'Etat de Kaduna.
"Le gouvernement fédéral fait tout pour contenir la maladie dans les trois foyers que nous avons localisé", a assuré Tope Ajakaiye.
source

Les poulets atteints ou non sont vendus rapidement.

Selon des témoignages, une partie des volailles est écoulée sur les marchés à prix sacrifiés. Dans ces régions très pauvres, les clients profitent de l'aubaine. Quant aux marchands, ils se dépêchent de vendre pour échapper aux mesures de quarantaine. Le ministère de l'Agriculture a annoncé un plan de compensation à hauteur de 250 nairas (1,5 euro) par volatile abattu. Ce prix reste légèrement inférieur à celui du marché, qui est passé de 1 000 à 300 nairas pour un poulet. Les vendeurs seront d'autant plus difficiles à convaincre qu'au Nigeria la maladie est inconnue. source

Le NIGERIA en appelle à l'aide internationale:

Depuis l'apparition d'un foyer du redoutable H5N1 au Nigeria, le premier signalé sur le continent africain, les zones touchées se multiplient, notamment dans le Nord du pays. Le Nigeria demande une aide internationale. L'OMS s'apprête à envoyer une équipe d'experts. source

INFORMATION MISE A JOUR LE 11/02/2006:

L’hypothèse de la transmission de la grippe aviaire de pays à pays par les oiseaux migrateurs se confirme. La souche de H5N1, hautement pathogène, découverte cette semaine dans plusieurs fermes du Nigeria, est « exactement semblable » à celle qui a tué des dizaines de milliers de volailles en Chine, en Turquie et en Europe centrale, selon l’Organisation internationale de la santé animale (OIE).

« Le nouveau virus isolé de prélèvements au Nigeria a été comparé avec quatre isolats de Turquie, deux de Chine et deux de Croatie », a expliqué un expert de l'OIE à Paris. La maladie « est venue de ces pays-là et il est donc très, très peu vraisemblable qu'elle soit arrivée par le commerce ». « Il est en revanche très vraisemblable qu'elle ait été introduite par les oiseaux migrateurs» qui nichent dans le bassin du lac Tchad, à l'extrême nord-est, puis transportée par les mouvements de personnes.

source


Vendredi 17 Février 2006

La situation en EGYPTE semble être plus importante.

LE CAIRE (AP) -- Les services vétérinaires du gouvernement égyptien ont annoncé vendredi que 18 à 20 oiseaux morts avaient été testés positifs à la grippe aviaire en Egypte, mais les autorités n'ont pas encore déterminé s'il s'agissait de la souche mortelle H5N1.
Selon le Dr Taleb Ali, médecin de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation), la maladie a été détectée dans le sud de l'Egypte, mais elle a gagné le nord du pays, un éleveur ayant emmené une dinde infectée sur un marché dans la région du Caire.
D'après les services vétérinaires, le ministère de la Santé se prépare à déclarer l'état d'urgence. AP

Note ryback: Dès connaissance de la localisation des cas, la carte sera mise à jour.

source

Vendredi 17 Février 2006

Premiers cas de H5N1 en EGYPTE.

Le CAIRE, fév. 17 (Reuters) - l'Egypte a trouvé ses premiers cas de la grippe aviaire et travaille avec l'organisation mondiale de la santé (OMS) pour empêcher le virus mortel de se propager.

Le virus a été trouvé dans sept poulets morts dans trois secteurs -- quatre au Caire, deux à Giza  et un à Minya situé à environ 220 kilomètres au sud.

Les sept poulets ont été trouvés dans les maisons, (plutôt traduire par dans des basses cours traditionnelles ) pas dans des fermes de poulets ajoutant que des oiseaux dans les secteurs ont été tués et enterrés selon des normes internationales.

source complète ici

Samedi 11 Février 2006

Possible cas à la frontière NIGERIA - NIGER.

La grippe aviaire est suspectée près de la frontière du Niger.

Les fonctionnaires nigériens étudient un cas suspect dans une ferme d' élevage de poulets à moins de 15 kilomètres de la frontière du Niger.

Le dernier foyer suspecté de la maladie se situe dans une ferme dans la zone de Rafukka ( ville de Katsina ), et se trouve à 170 kilomètres au Nord de la manifestation précédemment confirmée la plus proche.

D'autres pays voisins du Niger et du Nigéria ont interdit les importations de volaille, mais les experts en matière de santé craignent que l'Afrique puisse être sur le point d'une épidémie répandue.

Source: http://www.breitbart.com/news/na/060211083922.1jmgt6la.html

Commenter cet article