Félicitations Docteur MOHAMADOU

Publié le par Jean Marc

Salut 

C’est un plaisir pour moi de publier avec accord de l’auteur, le résumé de la thèse d’un ami et frère, le désormais docteur MOHAMADOU, thèse vétérinaire soutenue le 05 mai 2007 devant un jury de la faculté de médecine de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar

 Félicitations docteur MOHAMADOU

 CONTRIBUTION A L’IDENTIFICATION DES METIERS DU CHEVAL AU CAMEROUN

                                            Docteur MOHAMADOU, Mai 2007                                                                    

 RESUME

        Au Cameroun  le cheval présente une importance socio-économique qui se justifie par sa présence dans plusieurs secteurs d’activités. Autour de cet animal, se sont développées de nombreuses activités formelles et informelles tant en milieu urbain qu’en milieu rural.  

         Cette étude a été menée pour permettre une meilleure connaissance sur l’importance économique du cheval à travers les métiers qu’il  est susceptible d’induire. 

 

        Les enquêtes menées dans les provinces du Cameroun à s’avoir la province de l’Adamaoua, du Centre, de l’Extrême-Nord  du Nord et enfin du Nord-Ouest auprès des différents acteurs de la filière équine (propriétaire et éleveur de chevaux, responsable des centres et club équestres, et enfin les vétérinaires) nous ont permis d’identifier principalement les métiers de palefrenier, de maréchal ferrant, de sellier, de gestionnaire de ménage, d’aide moniteur, d’instructeur, d’éleveur, de lad jockey, de jockey, d’entraîneur, de vétérinaire, d’infirmier  vétérinaire et  de premier garçon d’écurie.  

 

      D’autres professions telles que le journalisme et la photographie côtoient le monde du cheval. Ces métiers  sont tenus pour l’essentiel dans l’informel.  

 

      Pour limiter le manque d’organisation  dans la filière équine, il est recommandé aux institutions de formation une professionnalisation de ce secteur. Les propriétaires et éleveurs de chevaux doivent mieux s’organiser. Les centres équestres doivent tendre vers une équitation moderne, mais tous ces efforts seront soutenus par l’Etat à travers ces projets d’haras national et de jumenterie dans le pays.  

 

Mots clés : Cheval, Métier, Identification, Formation, Cameroun.

 

 

Pour plus d’informations, bien vouloir laisser un commentaire ou me faire un émail

 

 

Publié dans Jean - Marc

Commenter cet article

Tissot 21/11/2007 15:49

bonjour,
pour information à Zürich c'était pas des rottweilers qui ont tué un enfant de 5 ans mais des pitt bull d'un ressortissant étrangerqui faisait entre autre des combats avec Ceux-ci... A

Boucharel 11/07/2007 19:23

Bonjour, jadore ce site car depuis toute petite je rêve de faire vétérinaire en Afrique et j' aimerai beaucoup savoir si c' est possible sachant que je suis française. Je ne sais pas trop par ou commencer pour avoir des informations a ce sujet c' est pour cela que je vous demande quelques conseil. merci !