AVSF : Assistant(e) Technique au Mali

Publié le par Jean Marc

Agronomes et Vétérinaires sans frontières (VSF-CICDA)

 

Recherche  : Assistant(e)Technique

 

Pour l’accompagnement technique et méthodologique de son projet: « Sécurité alimentaire des populations et du cheptel en milieu nomade ».

 

ELEMENTS DU CONTEXTE

 

Agronomes et Vétérinaires sans frontières (VSF-CICDA) est une Organisation de Solidarité Internationale à but non lucratif et Reconnue d’Utilité Publique, spécialisée dans la coopération technique au développement rural. VSF-CICDA soutient ainsi des organisations paysannes et des institutions d’appui au monde rural pour le développement de l’agriculture paysanne et sa contribution aux économies nationales et à la réduction de la pauvreté.

 

Description de l’action : L’indice de pauvreté des conditions de vie est de 76,8 % pour la région de Tombouctou. La population nomade est soumise à des crises alimentaires régulières. En décembre 2005, une mission du Médecin Chef du CSRéf de Tombouctou fait état de 991 cas de malnutrition sur 2 108 enfants de 0 à 5 ans dans la zone concernée par cette action. Une mission du CSréf en mai 2005 sur la même zone sur un suivi nutritionnel ciblant de 314 enfants présentant des signes visuels de malnutrition faisait déjà état de 38,2% de malnutrition sévère et 15,9 % de malnutrition modérée. La dégradation des termes de l’échange est dramatique en cas de sécheresse : le prix des céréales augmente ce qui ajouté aux coûts d’approche les rend inaccessibles. Simultanément les animaux maigrissent et trouvent difficilement des acheteurs ou alors à des prix dérisoires. La baisse de la reproduction et de la lactation des animaux affecte la qualité de l’alimentation des femmes qui allaitent et des enfants sevrés. Les enfants souffrent de malnutrition et deviennent sensibles aux pathologies opportunistes et aux maladies contagieuses du fait de la quasi absence de vaccination. Pathologies qui contribuent à une dégradation de leur état nutritionnel. Ce projet vise à traiter le problème de la malnutrition infantile à la fois par une entrée environnementale (disponible alimentaire pour les animaux), par une entrée production et transformation des produits de l’élevage, par une entrée commercialisation (organisation de la vente d'animaux et achat de céréales) et par une entrée médicale (vaccination, soins et conseils en alimentation/nutrition).

 

Les conséquences de l’enclavement sont un accès limité aux services, à l’information et aux actions de développement. Les services techniques notamment maîtrisent peu ce milieu du fait de leur manque de moyens et ne sont donc pas en mesure de proposer et d’accompagner des actions en faveur de la population. L’état du couvert végétal est souvent insuffisant pour permettre l’alimentation des animaux. L’amélioration de la gestion des ressources naturelles passe par une limitation de l’usage du bois pour l’exhaure, la protection des arbustes et la diversification des pâturages. Les logiques sociales amènent à une conduite qui privilégie la taille du troupeau au détriment d’opportunités commerciales. Le manque de marchés à bétail et l’absence d’organisation des éleveurs limitent la disponibilité en trésorerie en saison sèche, période pendant laquelle les nomades doivent acheter du mil pour leur alimentation. Les pasteurs maîtrisent mal les techniques de transformation du lait et de la viande, qui leur permettraient de disposer de stocks de protéines pour la période de soudure et de revendre à bon prix leurs excédents.

 

Les bénéficiaires directs de cette action seront 2 500 familles nomades et les bénéficiaires indirects seront composés des commerçants, des communes concernées, 600 familles traversant de façon temporaire la zone de l’action. Les groupes cibles sont au moins les 10 chefs de fraction reconnus administrativement et au moins 40 chefs de sites car les aménagements se feront autour de 40 sites. 600 femmes réalisant la transformation laitière seront formées pour accroître la production laitière, améliorer leurs techniques afin d’obtenir du beurre et du fromage ainsi que de la viande séchée de qualité se conservant mieux soit pour l’autoconsommation soit pour la vente. Les élus des communes de Ber et Salam et les services techniques participeront aux comités de pilotage locaux de l’action et réaliseront une évaluation technique.

 

L’objectif global de l’action est la réduction de la malnutrition infantile en milieu nomade par l'amélioration des conditions de vie des populations et l'aménagement des ressources pastorales.

 

L’objectif spécifique est l’amélioration durable de l’alimentation des populations vulnérables nomades au Nord de Tombouctou par l'accès aux services de santé, l'amélioration des productions animales, l'augmentation des sources de revenu et la réalisation d'un programme de développement des zones nomades soumis aux collectivités locales et à l'administration.

 

Les résultats attendus sont :

R 1 : Un service mobile de santé humaine et vétérinaire géré par les communautés assure un service de santé de qualité pour les hommes et les animaux et réalise des campagnes d'IEC sur l'alimentation et l'hygiène.

R 2 : Les conditions environnementales sur la zone sont améliorées pour fournir un fourrage diversifié et ainsi améliorer les productions animales (lait, viande, reproduction) et donc accroître l’autoconsommation et les sources de revenus.

R 3 : Les femmes améliorent et diversifient leurs sources de revenus et d'alimentation et peuvent s'approvisionner localement en céréales et biens de consommation courants et les hommes s'organisent pour la vente des animaux autour des marchés créés.

R 4 : Un plan de développement sur la sécurité alimentaire de la zone nomade touchée par l'action est proposé aux collectivités locales et partenaires techniques et financiers.

 

DESCRIPTIF DU POSTE

 

Intitulé du poste

Assistant(e) technique

Pays

Mali

Remplacement ou création

Création de poste

Durée du projet

3 ans (février 2008 - janvier 2011)

Date d’arrivée souhaitée

Février 2008

Préparation au départ

Janvier 2008 au siège de VSF-CICDA (3 jours à Lyon et à Nogent sur Marne)

Durée du contrat

1 an renouvelable

Statut

Volontaire

Indemnité nette

Selon grille en vigueur (1442 € + indemnité familiale selon situation)

Avantages sociaux

Prise en charge des billets d’avion. Couverture sociale pour l’expatrié (Sécurité Sociale (CFE) – Prévoyance – assurance rapatriement sanitaire et assurance responsabilité civile).

 

 

Description détaillée des activités :

Intégré à l’équipe Malienne du projet et sous la responsabilité directe du responsable de projet malien, l’assistant(e) technique sera chargé(e) des missions suivantes :

 

1.      Appui à la gestion globale du projet :

 

  • Appui à la coordination générale du projet dans l’exécution technique et le suivi de la bonne marche des activités, sur la base des cadres logiques, des programmes annuels d’activités et des budgets approuvés par les financeurs.
  • Appui dans l’élaboration des plans stratégiques et plans d’activités du projet, dans la rédaction de rapports techniques et financiers internes et destinés aux financeurs.
  • Appui dans la coordination et l’organisation des missions d’appui, d’évaluation et d’expertise technique.
  • Responsable de la mise en place du système de suivi évaluation du projet.
  • Appui éventuel au coordinateur et à l’administrateur du projet pour la gestion financière et administrative du projet.

 

2.      Responsable de l’appui technique et méthodologique auprès des animateurs, collectivités locales, partenaires techniques pour les résultats R2 et R4 (dont il est responsable direct)

 

Assurer un appui technique et méthodologique spécialisé sur les thèmes suivants :

 

  • Conception/Validation (dans le cas de module de formation réalisé par des prestataires) de programmes de formation en transformation de produits animaux, gestion de marché, …
  • Suivi de la mise en œuvre de ces programmes de formation et de la démultiplication par les animateurs.
  • Animation des comités de pilotage locaux sur le choix des sites à aménager, des comités locaux de pilotage pour la proposition de schémas et de plans d’aménagement
  • Cartographie des recommandations des comités de pilotage locaux et des infrastructures et aménagements réalisés par cette action.
  • Appui à la définition de stratégies opportunes pour la transformation et valorisation des produits animaux avec mise en réseau des productrices et le marché.
  • Appui à la structuration des éleveurs pour la filière bétail et appui à l’organisation autour des marchés à bétail.
  • Etude prospective d’extension géographique de l’action.

 

3.            Participation à la capitalisation permanente et finale du projet sur les axes prioritaires d’intervention : Réalisation d’études de mesure de l’impact de l’action, capitalisation sur l’expérience de l’approche lutte contre la malnutrition par une intervention sur l’environnement et la valorisation des animaux et produits animaux.

 

4.            Prospection de financeurs : En coordination avec la coordination régionale et nationale et en lien avec le siège de l’association en France, participe à la recherche et négociation de financements publics et privés nécessaires pour viabiliser les actions engagées sur le projet, et à la préparation de dossiers et documents de projet

 

5.      Appui au développement de la coopération de VSF-CICDA au Mali : En lien direct avec les partenaires locaux et la coordination nationale de VSF-CICDA au Mali, participe au suivi et la cohérence globale des actions et à la réflexion et définition des priorités de coopération au niveau national et régional (problématique, enjeux, thèmes, bailleurs, contexte…).

 

6.            Participation aux actions de communication de VSF-CICDA au Mali et en France (supports de communication qui illustrent le travail réalisé dans le cadre du projet).

 

L’assistant(e) technique pourra effectuer des missions à la demande du siège de VSF-CICDA France. Il/elle pourra participer à des missions externes de prestations de service.

 

L’assistant(e) technique est sous la responsabilité hiérarchique directe du Directeur des Programmes et la responsabilité fonctionnelle de la coordination nationale de VSF-CICDA au Mali et du Responsable malien du projet.

 

 

PROFIL DU CANDIDAT

 

De formation supérieure en gestion du territoire ou agronome/vétérinaire avec une expérience en gestion de territoire.

 

L’assistant(e) technique aura une expérience confirmée de 2 ans minimum dans le développement rural, de préférence en gestion de territoire. L’assistant(e) technique possède une bonne capacité d’animation et de diplomatie.

 

Une expérience précédente en Afrique de l’Ouest est requise. Une expérience en zone saharienne serait un plus.

Les conditions de vie sur site étant difficiles, une bonne endurance physique est requise.

 

Le candidat fera preuve d’une aptitude pour le travail d’équipe et pour le travail en direct avec les populations et les partenaires (services techniques, élus, chefferie traditionnelle).  

 

Des connaissances sur la transformation de produits animaux serait un plus, ainsi que sur l’approche filière et de mise en marché de produits agricoles est souhaitée.

 

De bonnes capacités rédactionnelles sont requises.

 

Une maîtrise du logiciel MapInfo est souhaitée.

 

Compétences requises :

 

Le candidat devra justifier de compétences et d'expériences dans les domaines suivants :

 

ü      Bonne pratique des mécanismes de suivi-évaluation de projets de développement.

ü      Une connaissance des thématiques de gestion des ressources naturelles.

ü      Compétence en processus de systématisation et capitalisation d’expérience.

ü      Animation de réunions pluri acteurs ayant des niveaux d’instruction très hétérogènes.

ü      La connaissance des mécanismes de gestion de projet avec l’Union Européenne serait appréciée.

 

 

Conditions de vie :

 

Poste basé à Tombouctou, au nord du Mali, à 1000 km de Bamako.

Déplacements mensuels à prévoir sur site (avec séjour de plusieurs jours consécutifs sur zone) et dans la pays (échanges thématiques entre les différents projets d’AVSF au Mali).

 

 

Les candidats intéressés adresseront leur candidature (lettre de motivation + CV), avec la référence ATE-Mali nomades avant le 1er février 2008 au département Ressources Humaines

Mail : recrut@avsf.org

 

Publié dans Offres d'emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article