AVSF : PROPOSITION DE STAGE TERRAIN

Publié le par Jean Marc

PROPOSITION DE STAGE TERRAIN

Mali / PROSEL : Le problème de la vaccination en milieu éleveurs : origine, conséquences et proposition de solution

Envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation) à f.laloy@avsf.org

d’ici le mercredi 16 janvier 2008

 Référence (à rappeler dans la candidature) : « Mali vaccination »

Description générale

Sujet

Le problème de la vaccination en milieu éleveurs : origines, conséquences et proposition de solutions

Nombre de stagiaires

2 (un étudiant sur chaque zone)

Durée et dates souhaitées

4 mois minimum de terrain

Départ entre janvier et avril

Localisation précise de la zone d’étude et dimension

Les 3 cercles de la région de Tombouctou (Goundam, Diré, Nianfunké) pour le premier stagiaire et les 2 cercles de la région de Mopti (Koro, Bankass) pour le second stagiaire

Responsable du stage

 

Autres personnes impliquées

M. Moussa Traoré, ICD, chargé du volet Santé du POSEL

M. Yacouba Sangaré, responsable Projet

 

Conseiller du président de la chambre d’agriculture régional de Tombouctou : Moussa Yacouba Maïga

 

Termes de référence du stage

Problématique/contexte

Le Projet de gestion concertée des ressources naturelles et d’appui au petit élevage (PROSEL) est financé par l’UE et exécuté par le consortium ICD-AVSF. Sa zone d’intervention correspond aux deux extrémités du delta intérieur du Niger et regroupe 5 cercles sur deux régions (région de Mopti et région de Tombouctou). Pour des commodités opérationnelles la zone a été subdivisées en deux zones, la zone 1 correspondant au cercle de Goundam, Diré et Nianfunké de la région de Tombouctou et la zone 2 correspondant aux cercles de Koro et Bankass de la région de Mopti.  

L’objectif du projet est d’appuyer les Conseils de Cercle et les chambres d’agriculture locales dans l’élaboration et la mise en œuvre du Schéma d’aménagement pastoral à l’échelle du Cercle (Découpage administratif correspondant au département en France). Ces schémas serviront d’appui aux élus pour planifier les investissements, programmer les activités et prioriser les aménagements nécessaires à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.  

Le PROSEL, dans un second volet, doit également accompagner la mise en place d’un réseau d’épidémiosurveillance performant impliquant des éleveurs relais issus des différentes communes des cercles d’intervention, les Services techniques de l’Etat et les mandataires vétérinaires privés. Ce renforcement du dispositif local permettra dans un premier temps de sécuriser la production et dans un deuxième temps de valoriser les productions animales et d’augmenter les revenus.

Cependant, il semble que dans la zone 1 comme dans la zone 2 les éleveurs soient réticent à la vaccination (cf : Situation de Référence Santé animale) ; d’un autre coté les services de l’élevage ne semblent pas adapter leur calendrier de vaccination à la diversité des systèmes d’élevage pratiqués dans la zone (notamment pour les système d’élevage transhumants). Les résultats se traduisent par des taux de couverture vaccinale faible voir quasi nulle pour certaines maladies.

L’enjeu du stage est donc de comprendre les mécanismes qui freinent la vaccination en milieu éleveurs (et notamment chez les pasteurs) et de définir une stratégie qui permettrait d’accroître le taux de couverture vaccinale.

Objectifs du stage

-Analyser les mécanismes à l’origine de la faible couverture vaccinale

-Comprendre les relations qu’entretiennent les services vétérinaires et les éleveurs

-Analyser les représentations sociales et les perceptions qu’on les techniciens des éleveurs et inversement

-Faire des propositions concrètes et définir une stratégie pour augmenter le taux de vaccination / zone (et par Cercle)

Résultats attendus

-Un rapport de synthèse pour la zone d’intervention du PROSEL (Z1 et Z2)

-Une présentation Power Point pour restituer les résultats du stage à l’ensemble des partenaires de la zone 1 & 2 (lors des cadres de concertation)

-Une proposition stratégique pour augmenter le taux de couverture vaccinale de la Zone d’Intervention du PROSEL (Intégré au rapport de synthèse)

Méthodologie proposée

La démarche privilégiée est l’étude de terrain. Le stagiaire devra mener des enquêtes et des entretiens (collectifs et individuels) avec les principaux interlocuteurs (techniciens, élus, associations d’éleveurs et éleveurs) dans sa zone. Ces données devront ensuite être analysées et traitées de manière à dégager plusieurs pistes de réflexion.

Sur la base de la collecte et du traitement de donnés le Stagiaire devra faire une synthèse et des propositions concrètes au projet pour lui permettre de développer une stratégie cohérente afin d’augmenter le taux de couverture vaccinale.

 

Formation et compétences du stagiaire

Formation/spécialisation

De formation supérieure, de préférence zootechnicien ou vétérinaire, avec une forte sensibilité sociale ; une expérience préalable en milieu pastoral serait un plus.

Langue

Français

La pratique du Banmana (Bambara) serait un plus

Aptitudes particulières

Autonomie dans le travail

Capacité à travailler dans des milieux difficiles

Maîtrise de l’outils informatique (office, logiciel statistique), SIG serait un plus

Motivation et dynamisme dans le travail

 

Conditions de stage

Indemnités de stage

200 euros / mois

Billet d’avion AR

A la charge de l’étudiant

Conditions de logement

Le stagiaire en zones 1 sera basé à la base de AVSF à Goundam avec de fréquents déplacements sur les cercles de Nianfunké (75 km) et Diré (35 km).

Le stagiaire en zone 2  sera basé dans la ville de Bankass avec de fréquents déplacements sur le Cercle de Koro (50 km de latérite).

Transport sur place

Le transport se fera selon les moyens disponibles sur place (4X4, moto, vélo, ânes, charrettes, à pied…)

Matériel et logistique

Il est souhaité que le stagiaire dispose de son propre ordinateur portable.

Le bureau du PROSEL à Sévaré dispose d’une connexion internet haut débit (mais de nombreux cyber café à Mopti-Sévaré également). La reproduction de documents, les reliures, les impressions seront prises en charges par le projet. Le bureau dispose également d’une case de passage équipée pour accueillir les stagiaires lors de leurs missions au bureau.

Conditions de travail

Milieu difficle

Autonomie dans le travail mais suivi régulier du projet selon un planning précis

Les nombreuses missions de l’équipe projet et la présence des animateurs sur place permettra des relations fréquentes avec les stagiaires.

AVSF dispose d’un bureau de projet à Tombouctou avec une base à Goundam (Zone 1) et d’un bureau à Mopti-Sévaré, à proximité de la Zone 2 (125 km de Bankass)

Conditions d'encadrement sur place

L’encadrement sera pris en charge par le chargé de volet Santé Animale, M. Moussa TRAORE.

Le responsable projet, M. Yacouba SANGARE co encadrera les stagiaires

 

Le stagiaire de la zone 1 sera à près de 450 km du bureau du PROSEL de Mopti-Sévaré. Cependant, AVSF dispose d’un autre bureau équipé sur Tombouctou (100 km de Goundam = 1 h de route latéritique) avec une équipe sur place (projet Santé nomade). De plus les missions de l’équipe du PROSEL dans la zone sont très fréquentes (en moyenne 10 jours / mois)

 

Le stagiaire de la zone 2 sera situé à 125 km du Bureau du PROSEL de Mopti-Sévaré. Il bénéficiera également de la proximité d’ONG partenaires (Sahel-éco) et de l’animateur du Cercle.

 

Un planning de suivi du stagiaire sera élaboré avant son départ sur le terrain. Ce planning tiendra compte de la nécessité d’une recherche bibliographique préalable auprès des institutions de recherche-développement et des partenaires locaux (sur Bamako, Mopti et Tombouctou).

 

 

Publié dans Offres d'emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article