La grande variété des virus de la grippe

Publié le par Jean Marc

 

Les virus de la grippe sont classés selon leur type A, B ou C. Les virus A sont les seuls à causer des pandémies chez l'homme. Inféodés à l'homme et à de nombreuses espèces animales (le porc, le cheval, la baleine et les dauphins), ces virus de type A sont surtout hébergés par les oiseaux migrateurs et notamment les oiseaux sauvages aquatiques, hôtes naturels principaux de ces virus. Mais ceux-ci sont le plus souvent des porteurs sains. Ils contaminent ensuite les volailles domestiques, beaucoup plus sensibles à ces virus, dans les élevages.

 

Par ailleurs, on classe les virus grippaux de type A selon la nature de leurs deux glycoprotéines de surface, sur l'enveloppe du virus, l'hémagglutinine (H) et la neuraminidase (N). L'hémagglutinine est responsable de la virulence du virus. Dans la grippe de type A, il existe 16 types d'hémagglutinine H et 9 types de neuraminidase N, soit 144 variétés différentes ! La souche H1N1 a été à l'origine de la terrible pandémie de grippe espagnole en 1918-1919, H2N2 à l'origine de l'épidémie de grippe asiatique de 1957, H3N2 de la grippe de Hongkong en 1968.


L'arrivée du H5N1 en 1997 à Hongkong hautement pathogène essentiellement pour les volailles, à l'origine de six cas humains mortels, a fait resurgir la menace d'une éventuelle pandémie due à un virus radicalement nouveau pour l'espèce humaine. Certes, on ne peut pas exclure le risque d'un réassortiment viral à partir du virus H5N1 hautement pathogène, essentiellement pour les volailles asiatiques, qui le rendrait dangereux pour l'homme. «Mais ce n'est pas une raison pour faire un amalgame systématique entre l'arrivée d'une «peste aviaire» en Europe et le risque d'une pandémie chez l'homme», met en garde le professeur Jeanne Brugère-Picoux.

source: OMS

Commenter cet article