Voyager avec son animal... Pendant le transport

Publié le par Jean Marc

Vous voilà prêt à partir en voyage avec votre compagnon. Là aussi, il est impératif de prendre toutes ses précautions et de s'enquérir des recommandations afin de transporter votre animal dans les meilleures conditions. Voici quelques conseils.
N.B. : La législation française (lois du 30 juillet 1987 et du 27 janvier 1993) autorise l'accès des chiens guides aux lieux publics (centres commerciaux, centres de vacances, transports en commun…). Le statut des chiens d'assistance est en revanche beaucoup moins précis. Cependant, les transporteurs, à quelques exceptions près, acceptent l'accès à bord aussi bien aux chiens guides qu'aux chiens d'assistance, sous certaines conditions qu'il est nécessaire de bien connaître afin d'éviter les mauvaises surprises de dernière minute.

En avion

Précautions
Les compagnies aériennes voulant éviter que leurs appareils ne se transforment en véritables ménageries volantes, le transport à bord est bien réglementé. Si vous appliquez les consignes imposées, le voyage en avion avec votre animal ne devrait pas poser trop de problèmes.

Tout d'abord, il faut bien entendu s'assurer que la compagnie acceptera votre compagnon. Précisez à l'agent qui effectue votre réservation que vous comptez emmener un animal, en lui spécifiant son espèce, ainsi que sa race. Les compagnies n'acceptent pas tous les animaux domestiques à bord. Les chiens, à condition qu'il ne s'agisse pas de molosses dangereux (pit bulls, rottweillers…) ou de chiennes en gestation, et les chats sont généralement acceptés. Par contre, vous aurez plus de mal à trouver des transporteurs qui admettent les oiseaux, en cage bien sûr, ainsi que les rongeurs (lapins, hamsters…).

N'oubliez pas de vous munir des documents habituels, surtout si vous partez à l'étranger : carnet de vaccination ou de santé et certificat d'aptitude de votre animal d'assistance, attestant qu'il s'agit bien d'un chien homologué. Pensez enfin à vous présenter au moins une demi-heure, voire plus, avant l'heure limite d'enregistrement pour accomplir les formalités requises pour votre animal.

La place
Votre animal est accepté à bord ? Bravo ! Maintenant se pose la question de sa place. Où voyagera-t-il ? En soute ou en cabine ? En fait, tout est question de poids. Jusqu'à un certain seuil, l'animal peut voyager en cabine, à l'intérieur d'un sac ou d'une cage, à vos pieds ou sur vos genoux. Sacs et cages sont vendus dans les boutiques des grands aéroports, mais on peut tout aussi bien les acheter auprès des comptoirs Cargo des grandes compagnies. Sur Air France, les petits oiseaux (canaris, perruches) sont admis à bord, à condition de recouvrir la cage d'un tissu noir afin de réduire l'intensité sonore, surtout si Titi a le gazouillement facile. La limite au-delà de laquelle votre compagnon sera mis en soute varie d'une compagnie à une autre : 5 kilos sur Air France, 8 kilos sur SAS et Lufthansa, 4,5 kilos sur KLM, etc. Si votre animal dépasse cette limite, direction la sousoute ! Ne vous faites pas de bile, la soute d'un avion est pressurisée, chauffée et ventilée.

Attention ! L'avion n'est pas un zoo. Le nombre d'animaux en cabine est limité. Tout dépend du type d'appareil et de la destination. Les quelques places seront attribuées aux personnes ayant réservé en premier. Sinon, l'animal ira en soute.

Les animaux d'assistance sont acceptés sur pratiquement toutes les compagnies. Selon le degré d'autonomie du passager, l'animal d'assistance sera autorisé à voyager en cabine. Dans ce cas, un extra seat (siège supplémentaire) lui sera assigné. Généralement, l'extra seat se trouve sur le côté de l'appareil afin de ne pas gêner les autres passagers. Le chien devra alors prendre place au pied de l'extra seat, assis ou couché, harnaché si le personnel de bord le demande. Lors de l'achat du billet d'avion, il est nécessaire de notifier que l'on voyage avec un animal d'assistance, cela permettra à l'agent qui effectue la réservation d'attribuer les sièges les plus appropriés à l'intérieur de l'appareil. La muselière est obligatoire sur la plupart des vols.

Le prix
Dans les avions, la gratuité s'applique uniquement aux animaux d'assistance, sauf avec British Airways et KLM qui font payer le transport sans faire de distinction entre animaux domestiques et animaux d'assistance. Sinon, la plupart des compagnies aériennes feront payer le transport de votre animal domestique. Lors de l'enregistrement, on le pèsera dans sa cage ou son sac. Son poids s'ajoute à celui de vos bagages. Si le poids total dépasse le plafond autorisé, il vous faudra payer un supplément. Celui-ci varie en fonction de la compagnie et de la destination. Si vous emportez toute votre garde-robe et que vous voyagez avec un dogue allemand de 65 kilos, vous avez toutes les chances de passer par la case " cash " avant d'embarquer à bord.

Le prix des caisses et des sacs varie en fonction des dimensions, et selon que vous l'achetez dans une boutique ou au comptoir de la compagnie. La Lufthansa propose des cages allant de 51 à 154 €. Sur Air France, un sac pour petit chien ou chat coûte 17,53 €. Les prix en boutique sont un peu moins élevés. On peut trouver des cages allant de 40 € hors taxes, pour les plus petites (69 x 51 x 49 cm), à 140 pour les plus grandes (122 x 82 x 89 cm).

Bon à savoir
Air France propose un service d'assistance aux personnes handicapées (SAPHIR). Contactez-les pour avoir de plus amples informations sur les conditions d'admission à bord pour votre animal d'assistance. Tel. : 08-20-01-24-24. E-Mail :
saphir@airfrance.fr.

En autocar

La plupart des compagnies d'autocar acceptent de transporter des petits animaux domestiques (chiens ou chats), à condition qu'ils soient maintenus en sac ou à l'intérieur d'une cage. Les gros chiens ne sont pas acceptés. Et trouver une compagnie française qui accepte les animaux d'assistance relève du parcours du combattant ! Pour des raisons d'hygiène et de sécurité, mais aussi pour des questions pratiques (les autocars ne sont pas tous aménagés pour accueillir des personnes handicapées) les chauffeurs refusent de transporter des animaux d'assistance. Vous aurez plus de facilité en Amérique du Nord et dans les pays scandinaves, où les efforts entrepris pour faciliter le transport des personnes non voyantes ou handicapées ont été considérables ces dernières années. Les compagnies Greyhound (États-Unis et Canada) accepteront de faire voyager gratuitement votre animal d'assistance.

En voiture

Pas d'impératif particulier en ce qui concerne les déplacements en voiture, mais quelques conseils de sécurité qui rendront le voyage plus agréable pour tous les passagers.

Laissez votre animal à l'arrière, banquette dépliée ou non, et mettez-le dans sa cage ou son panier (que vous aurez tapissés de papier absorbant) s'il est de petite taille. Pour un chien plus grand ou turbulent, on vous conseille d'installer un filet ou une grille de séparation avec l'avant du véhicule. Sachez aussi qu'il existe des ceintures de sécurité, à attacher au harnais de votre chat ou votre chien. Et oui, tout le monde est logé à la même enseigne !

Les animaux peuvent être sujets au mal des transports, comme leurs maîtres. Pour limiter les dégâts, ne les faites pas manger dans les 12 h précédant le départ, ils se rattraperont bien assez vite à l'arrivée. Et n'allez pas nous taxer de cruauté envers les animaux, c'est la SPA elle-même qui le conseille !

Le plus grand danger pour un animal, en voiture, est la déshydratation. Prévoyez de vous arrêter régulièrement pour le faire boire et, par la même occasion, éliminer le trop-plein de l'arrêt précédent… Faites faire un petit tour à votre toutou, ça fait du bien de se dégourdir les papattes avant de reprendre la route (c'est valable pour le toutou comme pour le maître). Enfin surtout, ne laissez jamais votre compagnon dans une voiture en pleine chaleur, un coup de chaud lui serait fatal.

En train (avec la SNCF)

Si votre animal pèse moins de 6 kg, il devra être installé dans un sac ou un panier dont les dimensions n'excéderont pas 45 x 30 x 25 cm. Vous paierez alors jusqu'à 5 €. Pour un chien de plus de 6 kg, tenu en laisse et muselé, il faut payer un billet 2e classe demi-tarif. Une fois dans le wagon, vous pourrez le sortir de son sac, mais impérativement le tenir en laisse. L'animal devra rester dans le couloir ou entre les wagons. On vous conseille de le faire bien se tenir, car les autres passagers, s'ils n'apprécient pas ce genre de compagnie, peuvent exiger que vous vous déplaciez…

Les animaux d'assistance sont acceptés dans tous les trains de la SNCF, à condition cependant de tenir son chien en laisse. Là aussi, n'oubliez pas la muselière. Pour des raisons de sécurité, un contrôleur ou un agent de bord pourront vous demander de museler votre chien pendant le voyage.

Depuis le 5 août 2003, les animaux d'assistance sont admis sur l'Eurostar ! Mais n'oubliez pas que vous vous rendez en Angleterre (il vous faut le Pet Travel Scheme, voir notre tableau).

Bon à savoir
La SNCF a mis en place un numéro vert pour aider les personnes handicapées à préparer leur voyage : " SNCF Accessibilité Service ", tél. : 0-800-15-47-53, à votre disposition 24 h/24 et 7 j/7.

En bateau

L'accueil de votre animal dépend de la compagnie choisie. Sachez que même si la croisière ne vous fait pas franchir de frontières, on peut vous demander de présenter le certificat de vaccination ou de bonne santé de votre bébête. Quant à sa place à bord, elle est généralement dans un espace réservé aux animaux (chenil, cale), à moins que vous ne la laissiez dans la voiture si vous empruntez le ferry.

Quelques exemples pratiques :

- Avec Brittany Ferries, les animaux domestiques (deux maximum par réservation) doivent rester dans votre véhicule. Leur billet coûtera 45 € l'aller-retour. Informations et réservations, tél. : 0825-828-828. Internet : www.brittanyferries.com. Pour la Grande-Bretagne, n'oubliez pas qu'il faudra vous y prendre six mois à l'avance pour les formalités douanières.
- Corsica Ferries : les animaux sont acceptés partout sur les navires, sauf au restaurant. Muselière et laisse obligatoires pour les chiens. Tarif : de 5 à 18 €, selon que l'animal reste en voiture ou vous accompagne à bord. Informations et réservations, tél. : 0803-095-095 (0,15 €/mn). Internet :
www.corsicaferries.com.
- SNCM : les animaux sont acceptés, mais le certificat de vaccination antirabique est exigé. Votre chien devra rester en voiture, ou bien dans le chenil. Les autres petits animaux peuvent vous accompagner. Tarif : gratuit pour certaines destinations si l'animal reste dans le véhicule, et jusqu'à 26 € la traversée. Internet :
www.sncm.fr.

L'accès des animaux d'assistance à bord des paquebots et ferries se rendant dans des ports français est autorisé, à condition qu'ils soient muselés et tenus en laisse. Dans certains restaurants à bord, les animaux sont refusés sans distinction faite entre les animaux de compagnie et les animaux d'assistance.

En taxi

Avec un beau sourire, vous pourrez peut-être faire monter votre animal dans un taxi, mais le chauffeur a le droit de refuser. Pour éviter les embrouilles (fréquentes avec les chauffeurs), il est préférable d'appeler la compagnie de taxis et leur demander une voiture qui accepte les animaux. Vous paierez un supplément de transport pour votre animal. En revanche, il ne peut pas refuser les chiens d'aveugle.

Source : ROUTARD

Publié dans Jean - Marc

Commenter cet article